DE

Besoin d’aide ?

Prenez contact avec nous

Titres-services
iStock-1203187628-3-(2).jpg
Retour

13 mars 2020

RSS

COVID-19 : Message important pour vous et vos aide-ménagères

Le gouvernement fédéral a réduit totalement ou partiellement les activités dans certains secteurs où de nombreuses personnes se rassemblent, comme les écoles, les cafés, les magasins, etc.
Dans toutes les autres situations, il est recommandé de travailler à domicile ou, si cela n'est pas possible, de recourir à un travail flexible afin d'éviter, par exemple, les transports publics aux heures de pointe.

Si le travail à domicile n'est pas possible, comme c'est le cas avec les titres-services, le travail peut toujours être effectué à condition que les mesures d'hygiène nécessaires soient prises.

 

Les mesures les plus importantes pour prévenir le COVID-19 sur le lieu de travail demeurent :

  • Une bonne hygiène sur le lieu de travail par un lavage fréquent des mains, l'utilisation de mouchoirs en papier, ...
  • Rester à la maison en cas de maladie et contacter son médecin traitant par téléphone.
  • Évitez de travailler dans un environnement à haut risque, par exemple chez des clients présentant des symptomes du COVID-19.

Veuillez également donner ces directives explicitement à vos aide-ménagères.

 

Marche à suivre :

  • Les ateliers de repassage doivent être fermés aux utilisateurs le week-end.
  • Si votre travailleur tombe malade, il percevra un salaire garanti ou une indemnité de maladie.
  • Si vous faites face à des annulations de prestations par les utilisateurs en raison du coronavirus ou si votre travailleur est mis en quarantaine, vous pouvez invoquer la force majeure et faire une déclaration électronique le plus rapidement possible auprès du bureau du chômage du siège d’exploitation.
    • Vous mentionnez « CORONAVIRUS » comme motif de force majeure / économique.
    • Vous devez également introduire, par courrier ou par mail, adressé au service chômage temporaire du bureau du chômage compétent , un dossier qui apporte des explications circonstanciées démontrant que le chômage est la conséquence d'une force majeure due au coronavirus.
    • La reconnaissance du chômage temporaire pour cause de force majeure/ économique se fait dans les trois à quatre jours.

En cas de chômage temporaire pour cause de force majeure justifiée par le coronavirus, le travailleur reçoit 65 % de sa rémunération moyenne plafonnée (plafonné à 2.754,76 EUR par mois).  Un précompte professionnel de 26,75 % est retenu sur l’allocation. Jusqu’au 30 juin 2020, le montant de l’allocation de chômage temporaire est porté à 70% de la rémunération moyenne plafonnée.  Cela n'est possible que pour des journées de travail complètes. En consultation avec les clients, cela peut être pris en compte lors de la programmation des prestations.

 

En fonction de la situation sanitaire, ces mesures peuvent être amenées à évoluer.

Obtenir de l'aide

Trouvez ici la réponse à votre question

D’autres questions ? Contactez-nous via